Les véhicules de prestige

Longue et élégante ! Avec Elvis comme héros des années 1950, ce qu’il conduisait est devenu unevoiture mythique.À l’époque, personne ne se souciait de savoir si les voitures consommaient beaucoup d’essence ou si la peinture allait.

L’esthétisme des voitures des années 1950

L’attrait des voitures dans les années 1950 ne se limitait pas à Elvis. C’était le prestige et le glamour qui étaient mis en avant, même pour un travailleur lambda. La volonté de luxe s’est introduite dans les esprits, et le romantisme s’est épanoui avec respect de ces véhicules élégants.

Le coupé Chrysler Town & Country Newport sorti en 1950 n’avait pas d’ailerons (qui ont été introduits en 1952). Il s’agit d’un dinosaure comparé aux styles d’aujourd’hui. Le Newport caractérisé par une ossature en bois (appelée « Woodie « ) plaisait beaucoup aux séducteurs et aux sportifs.

La marque Pontiac avait une mascotte qui était un chef indien dont le visage non souriant formait la base du capot avant. Sa coiffeétait composéede chrome le long du capot jusqu’au coffre. Quelle élégance ! Tout le monde voulait ces voituresayant une réelle personnalité.

L’héritage

Parce que les voitures du début des années 1950 avaient une apparence qui reflétaient uniquement le glamour étincelant, les designers automobiles sont devenus agressifs dans leur créativité. En 1957 et 1958, les concepteurs ont produit des véhicules démesurément exagérés.Vous pouvez en apprendre davantage sur ce blog automobile.

L’intense concurrence entre les constructeurs automobiles a fait en sorte que tous les modèles n’ont pas été une très grande réussite. L’obsolescence programmée signifie que les clients doivent toujours acheter une nouvelle voiture chaque année sous peine d’avoir rapidement un modèle dépassé. En raison du coût de la refonte de tous les modèles chaque année, les constructeurs se sont efforcés de conserver le fonctionnement intérieur des voitures et de ne changer que l’aspect extérieur.

Les années 60 : une rupture

En 1958, certains modèles, comme la Oldsmobile Super 8, commençaient à être qualifiés de « laids« . Certains ont même dit que ce modèle à une brique avec un toit rigide dessus. Cependant, le chrome sur les portes attirait toujours l’attention de certains clients.

Tous les systèmes se détériorent avec le temps. L’époque des voitures glamour était révolue et le bon sens dictait que ce qui allait suivre dans les années 1960. Cette décennie serait basée sur la performance, le souci de l’environnement et une apparence plus classique. Dans les années 1960, les gens n’étaient plus impressionnés par les apparences. Cette attitude se reflétait à la fois à l’égard des personnes et des voitures.

Les véhicules de prestige

| Actualité |